Convoyeur à bande (0 PRODUITS)

Le convoyeur à bande est l’un des convoyeurs les plus utilisés dans le monde, car il permet le déplacement de types d’objets très variés. Contrairement aux convoyeurs à galets ou aux convoyeurs à rouleaux il fonctionne très bien même si l'objet à transporter n'est pas composé d’un fond plat solide. Ces bandes transporteuses répondent donc aux besoins de nombreux secteurs. Il existe de nombreux modèles de convoyeurs à bande pour que la chaîne de manutention soit idéalement configurée.

Dans tous les cas, un convoyeur à bande est composé des éléments suivants :

  • un tambour de commande et de son moto-réducteur ;
  • un rouleau d'extrémité ;
  • un châssis porteur avec une sole de glissement qui assure le soutien de la bande ;
  • une bande transporteuse ou tapis de convoyage.

La bande transporteuse

En règle générale on choisit une bande transporteuse un peu plus large que le produit à transporter. Mais il faut tout de même garder à l'esprit que dans certains cas, les produits peuvent déborder du convoyeur, sans incidence sur son fonctionnement.

Les grandes familles de bandes transporteuses

Les matériaux utilisés pour la fabrication des bandes transporteuses

  • Le PVC. C'est un revêtement standard qui permet le transport de tout type de matériaux à prix compétitifs. Ces bandes peuvent avoir des propriétés antistatiques ou alimentaire. On les retrouve donc dans des systèmes de convoyeurs très divers, avec un jeux de couleurs standard gris-vert-noir. Elles tolèrent l'accumulation de produits mais dans une moindre mesure que les bandes à revêtement polyuréthane.
  • Le Polyuréthane. Ce type de bande est bien adapté aux pièces agressives et aux environnements huileux. Elles permettent une accumulation importante de pièces sans altérer le bon fonctionnement du convoyeur. Elle peuvent avoir des propriétés antistatiques et alimentaires. Ce matériau permet également la soudure de tasseaux en polyuréthane sur la bande. Le jeu de couleur standard est vert-blanc-bleu.
  • Le Caoutchouc. Le revêtement caoutchouc confère aux bandes transporteuses une bonne résistances à l'abrasion, aux coupures et aux chocs. Il garantit également une trés bonne adhérence qui permet au convoyeur de fonctionner en pan incliné pour descendre ou remonter des pièces dans la ligne. En règle générale le revêtement caoutchouc est de couleur verte.
  • Le silicone. Les bandes transporteuses à revêtement silicone sont utilisées pour le transport de pièces dont la température est élevée. La trés bonne adhérence du matériau lui permet également de fonctionner en position inclinée sans compromettre les performances du convoyeur. La plupart du temps des bandes silicones sont de couleur blanche.

La motorisation

Un convoyeur à bande est conçu pour tirer une charge. Le sens du déplacement permet ainsi de déterminer la droite et la gauche du convoyeur.

La puissance de la motorisation

Le fabricant détermine le choix de la motorisation en fonction de quatre paramètres principaux :

  • Le couple au démarrage. C'est force nécessaire pour que le convoyeur puisse redémarrer s'il s'arrête en pleine charge.
  • Le couple en fonctionnement. C'est la force nécessaire pour garantir le bon fonctionnement du convoyeur à pleine charge, en tenant compte des différents points de friction.
  • Le nombre d'arrêts et redémarrage par heure. La tolérance d'un certain nombre de "stop and start" par heure détermine également le choix de la motorisation.
  • Le poids maximal de la charge. Il s'agit du poids d'une pièce à transporter multiplié par le nombre de pièces maximal en charge sur un convoyeur.

La position de la motorisation

L'espace est précieux dans les machines. Les fabricants ont donc déployé des trésors d'ingéniosité pour permettre de positionner le moteur à n'importe quel endroit sur le convoyeur : en extrémité, central, à gauche, à droite, en dessous, vertical, horizontal ... Dans des systèmes un peu complexes, il est souvent nécessaire d'effectuer des jonctions entre deux machines. Pour pouvoir se coller au plus prés, il faut positionner le groupe de motorisations à l'endroit où il ne gène pas le fonctionnement de l'ensemble. En général on utilise des convoyeurs à bande sur sabre pour assurer ce genre de mission. Il faut cependant garder à l'esprit que l'entrainement direct en extrémité ( Direct Drive) est beaucoup plus robuste et beaucoup plus léger à mettre en place. C'est naturellement le meilleur compromis en terme de coût global de possession d'un convoyeur.

Pour en savoir plus sur les convoyeurs à bande, lisez notre article : Focus sur les convoyeurs à bande transporteuse avec Arnaud Paulicand.